Actualités
Kantar Worldpanel - www.kantarworldpanel.com
A la une

Le repas : fin d’une tradition ?

17/10/2019

Partager

Le repas : fin d’une tradition ?

« A taaable ! »

Cette expression sonnait l’heure du rassemblement de toute la famille autour des 3 repas traditionnels. Aujourd’hui, si ces 3 repas sont encore très présents au sein des foyers français, ils tendent cependant à se modifier.
Une tendance vers le MOINS mais PLUS fractionné et MIEUX.

   -  La tradition des repas se poursuit-elle ?

   -  Quelle place pour le grignotage ?

   -  Quels produits accompagnent nos pauses ?

   -  Quelles sont les nouvelles tendances de repas en France et à l’international ?

   -  Qu’en est-il du traditionnel petit-déjeuner ?

1. Les Français grignotent plus à domicile et prennent moins de repas !

En France, nous consacrons plus de 80% de nos prises alimentaires à domicile au trio Petit déjeuner / Déjeuner / Diner. Un ratio pas si éloigné de ce qu’il peut se passer de manière générale dans le monde. Ces 3 moments rassemblent en effet le plus grand nombre d’entre nous avec une régularité qui n’a pas d’égal quand on les compare aux moments de grignotages. Mais la part et le nombre de ces 3 repas tend à diminuer à domicile alors que dans le même temps, on fait davantage de pauses entre les repas.

Et la France est loin d’être isolée puisque l’on retrouve cette tendance à l’international.

 Repas1.png


La fragmentation de notre alimentation est donc bel et bien une réalité … et si nous affichons une part moindre des pauses face à nos voisins, nous sommes progressivement en train de les rattraper avec la plus forte dynamique de croissance sur les moments de pauses en France.
Mais contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, l’augmentation des pauses ne se fait pas aux dépens des valeurs nutritionnelles ! En effet, si les pauses restent sous le signe du plaisir, elles sont aussi plus saines et laissent la part de plus en plus belle aux catégories naturelles et moins riches nutritionnellement…. Deux marchés tirent particulièrement leur épingle du jeu alors même que les pauses ne sont pas leur moment de consommation phare : côté boissons, les eaux et côté aliments, les fruits frais.


Grignotages, pauses, repas, …qu’en est-il dans le reste du monde ?
Un paysage contrasté avec le Mexique qui tend à revenir aux repas, tandis que la France connait une forte montée du grignotage sans pour autant détrôner le Royaume-Uni qui reste un champion dans ce domaine.


Repas2.png


2. Petit-déjeuner : collation ou vrai repas ?
A chacun son petit-déjeuner !
Vraie routine de consommation le petit-déjeuner n’est pourtant pas synonyme du traditionnel café pain/beurre pour tout le monde.
En France, le café reste la boisson la plus installée, avec une consommation dans 1 petit-déjeuner sur 2. Alors qu’il n’est pas du tout présent en Chine, et en Angleterre le café est détrôné par le thé.
En Europe les habitudes de petit-déjeuner tendent vers des aliments sucrés tels que le pain (pour 40 % des PDJ en France), les céréales, le beurre, la confiture, … Tandis qu’en Chine et au Mexique on privilégie la préparation d’aliments salés tels que les oeufs et les légumes.
Collation ou vrai repas ? Pour le petit-déjeuner il y a de vraies routines spécifiques à chaque pays.


Zoom sur la France avec l’émergence d’une nouvelle tendance :
Les produits plus naturels et plus sains, à l’image de l’eau et des fruits frais viennent concurrencer les catégories historiques comme le pain, le beurre et la confiture. Un exemple clé qui démontre que rien n’est jamais acquis en matière de positionnement. Aussi, les acteurs historiques du PDJ se doivent de travailler à leur ancrage alors que des opportunités s’ouvrent pour des catégories nouvelles qui souhaiteraient profiter de cette ouverture.


3. Des routines simplifiées.
Si les Français sont connus et reconnus à l’international pour la complexité de leur structure de repas, là encore, la consommation évolue vers une tendance de simplification et de plus en plus centrée autour du plat principal. Finis les repas avec entrée, plat, fromage et dessert.
Une tendance plébiscitée par les jeunes générations et que l’on retrouve dans les autres pays.Repas3.png


Autre évolution : une nouvelle ère, celle du « prêt à » s’installe peu à peu… Cette tendance répond à une attente de gain de temps mais aussi de résultats et de plaisir garantis. Des offres qui facilitent la vie et qui commencent à émerger au sein des foyers français avec notamment des paniers à domicile comme Quitoque, Frichti ou Seazon mais aussi des plateformes de livraison type Deliveroo.


Pour toute citation de données source : Kantar – panel Food Usage Worldpanel 2019


Note : Le State of the Nation 2019 pose le cadre des nouvelles tendances de consommation à domicile et des évolutions auxquelles les industriels doivent répondre s’ils veulent rester attractifs. Cette conjoncture met également en perspective la France à ses voisins plus ou moins lointains afin d’identifier les spécificités mais aussi les convergences internationales.

Contactez-nous

Marie-Aude Lerin Joarlette

Business Unit Director

 

+33 (0)1 30 74 84 24

Contacter l'auteur

Contactez-nous

Amélie Chaix
Branding & Creative Visualisation Manager

Télécharger l'articleTélécharger l'article

Newsletter

Imprimer

Suivez-nous
Newsletter
Twitter
LinkedIn
Facebook

Notre site internet utilise des cookies. En le visitant, vous êtes d'accord avec notre politique d'utilisation de ces cookies. [Cookies]